La nostalgie : un obstacle pour vivre dans le présent ?

Article écrit par Julien Huot (E1)

« Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village – Fumer la cheminée, et en quelle saison – Reverrais-je le clos de ma pauvre maison, – Qui m’est une province et beaucoup davantage ? » J. du Bellay, Les Regrets.

La nostalgie est le mélange en nous de la douceur et de la douleur des souvenirs. Il s’agit d’un état d’âme discret, tenace, subtil, mêlant l’agréable – on se souvient des beaux instants, et le désagréable – on est triste et parfois désespéré que ces moments soient passés. La nostalgie est le manque d’un passé heureux, parfois idéalisé mais qui a bien existé, ce qui l’oppose au regret, qui est le manque d’un passé virtuel qui aurait pu exister. La nostalgie peut porter sur des lieux lorsqu’on repense à la maison ou à l’école de son enfance, sur des moments précis comme les repas du dimanche midi en famille, ou sur des liens, familiaux, amicaux, amoureux. Souvent, la nostalgie concentre tous ces éléments. Lorsqu’on se souvient du passé, ce sont les liens, les instants et les lieux, qui remontent ensemble à notre mémoire.

Lorsque la nostalgie s’empare de nous et nous attire dans notre vie intérieure, il est difficile de lui résister. Elle peut parfois nous nuire : la nostalgie, surgissant par exemple, dans le cadre de tendances répressives, débouche souvent sur des ruminations amères. Elle conduit aussi à une idéalisation du passé, dont le présent va évidemment souffrir : c’est le registre connu du « c’était mieux avant », classique chez les personnes âgées, nostalgique du bon vieux temps, et en fait de leur jeunesse. Longtemps, on a mis l’accent sur les aspects négatifs de la nostalgie : tristesse, repli, difficulté à accepter le présent.

Cependant, aujourd’hui on s’intéresse aussi à ses dimensions positives car de nombreux travaux ont montré que dans ses formes normales, la nostalgie comportait de nombreux bénéfices. Elle permet le rappel à la mémoire et donc le renforcement de souvenirs heureux. Elle peut nous pousser à agir pour réactiver ses souvenirs. Par exemple, après avoir pensé à mon enfance, je peux rappeler de vieux amis d’école, décider de revenir visiter ma région natale. Elle nous aide à mieux savoir qui nous sommes et à développer notre identité narrative en nous reconnectant aux moments forts de notre passé, qui nous ont construit. Elle nous apprend à accepter la dimension doucement tragique de la vie humaine – le temps qui passe et qui ne revient pas. De ce fait, elle peut augmenter notre intelligence du bonheur. La vie s’écoule vite, et la disparition des bonheurs passés ne doit pas nous conduire à nous lamenter, nostalgie négative, mais à savourer encore plus fort le présent, nostalgie positive. La voie, pour savourer la nostalgie, délicieuse si elle est transitoire mais dangereuse si elle s’éternise, c’est d’y réfléchir un peu et de la clarifier. Tant qu’elle reste le « désir d’on ne sait quoi », comme l’a défini Saint-Exupéry, nous sommes dans le flou. Cependant, si nous comprenons son message – ce qui compte dans ta vie c’est le bonheur, et si nous sommes attentifs à son visage lumineux, et pas seulement douloureux, alors nous pourrons, grâce à elle, nous retourner vers le présent – ma vie, c’est aussi ici et maintenant, et vers l’action – je veux vivre de nouveaux instants heureux, car nos bons souvenirs de demain, c’est aujourd’hui que nous les vivons.

In fine, si la nostalgie n’est plus à la mode car nous la concevons de façon réductive comme une incapacité à vivre dans le présent, il semble qu’elle peut nous aider à nous tourner vers lui. Et si, comme un mouvement de balancier à travers le temps, la notion de nostalgie pouvait nous mener à celle de carpe diem ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s